News

- December 17, 2020

In the news: À surveiller : mdf commerce, Netflix et Storage Vault

Originally published in Les Affaires (by Catherine Charron and Stéphane Rolland - available in French only) - mdf commerce (MDF, 10,60$): son entente avec l’épicier Aldi est saluée

L’entente entre Mdf commerce et la filiale britannique de la supérette allemande Aldi fait grimper les attentes de Nick Agostino, de Valeurs mobilières Banque Laurentienne, car elle laisse présager d’autres occasions de partenariat.

La société de TI anciennement connue sous le nom de Mediagrif a annoncé l’implantation de son système de gestion omnicanal Orckestradans dans 1030 succursales d’Aldi à travers le Royaume-Uni et l’Irlande. Son système permet aux clients de payer leur commande en ligne et de la récupérer en magasin.

L’analyste revoit ainsi à la hausse ses prévisions des revenus que devrait générer l’entreprise pour les exercices de 2021 et de 2022, afin de refléter la hausse des frais d’abonnements, le nombre de transactions, et l’apport de nouveaux contrats. Ceux-ci passent respectivement de 83,4 millions de dollars (M$) à 84,1 (M$), et de 87,3 M$ à 90 M$.

D’ici le début de l’exercice 2023, cette entente devrait générer huit millions de dollars par année, croit Nick Agostino. Les coûts structurels dépendront du nombre de transactions sur la plateforme et du nombre d’abonnements. Déjà, Mdf commerce a commencé à collecter les frais d’adhésion, pour cette entente signée au printemps, ce qui a transparu dans les résultats de son deuxième trimestre de l’exercice 2021 dévoilé le 11 novembre 2020.

Si tout se passe bien, la direction de l’entreprise basée à Longueuil espère étendre la distribution de ce service à l’ensemble des 10 000 établissements du groupe Aldi, répartis dans une quarantaine de pays et qui génèrent des revenus d’environ 80 milliards de dollars américains.

Mdf commerce a d’autres occasions de croissance à l’horizon. La direction souligne que des discussions sont déjà en cours avec de grandes chaînes internationales. L’analyste souligne qu’Empire souhaite, elle aussi, accroître son service numérique en implantant cette solution à Québec, Calgary et Ottawa.

Nick Agostino revoit à la hausse son cours cible pour Mdf commerce, qui passe de 11,50$ à 13,25$, ce qui représente un multiple de 2,75 fois les prévisions pour l’année fiscale 2022-2023.

Son titre s’échange actuellement à 2,6 fois les revenus des douze prochains mois. L’analyste croit que ce multiple devrait atteindre environ 4% au rythme de ses nouveaux contrats, rejoignant ainsi ses pairs. Sa recommandation en est une d’achat.